Le Fonds BL American Small & Mid Caps a fêté en novembre dernier son cinquième anniversaire. Entretien avec Henrik Blohm, en charge de la gestion de cette stratégie depuis son lancement.

Henrik Blohm
Henrik Blohm



Le Fonds a récemment fêté ses cinq ans, quel bilan ?

Lors du lancement, notre objectif était de donner accès aux investisseurs à un segment du marché des actions américaines particulièrement dynamique au travers de l'approche typique de BLI qui consiste à investir dans des entreprises de qualité et de croissance avec un accent porté sur la valorisation et la réduction du risque de baisse.

Un peu plus de cinq ans plus tard, le Fonds a trouvé sa place. Les encours ont significativement progressé s'élevant, à fin avril 2021, à 671 millions de dollars.
En termes de performance, le bilan est également très satisfaisant : depuis son lancement jusqu'à avril 2021, le Fonds (part B) s'est apprécié de +135,2% surperformant ainsi le MSCI US Small + Mid NR en hausse de 113,5%1. Plus important encore, cette performance a été possible tout en maîtrisant la volatilité, ce qui offre au Fonds un profil risque-rendement particulièrement attractif.

Dans un marché guidé par les grandes sociétés technologiques, comment parvenez-vous à vous démarquer ?

Ces dernières années ont été difficiles pour les gérants focalisés sur les capitalisations plus réduites. Chez BLI, nous trouvons la majorité de nos valeurs de qualité au sein des secteurs de la technologie, de la santé, de l'industrie ainsi qu'au sein des deux secteurs de la consommation. Notre allocation sectorielle peut dévier sensiblement de celle de notre indice officiel.
Sans aller trop dans le détail, notre solide performance relative s'explique principalement par une sélection de titres particulièrement favorable et un biais en faveur des sociétés de capitalisation moyenne.

Un autre facteur différenciant de notre approche réside dans la combinaison de titres à forte croissance (constituant le cœur du portefeuille) avec des sociétés solides à plus faible bêta. C'est cette combinaison qui réduit le risque et confère au Fonds un profil de croissance plus défensif et donc la capacité de mieux résister en période de baisse.

Pourquoi investir aujourd'hui dans des sociétés américaines de taille moyenne ?

La plupart des investisseurs pensent que, historiquement, les sociétés de petite capitalisation surperforment les valeurs de grande capitalisation. Et c'est vrai. Mais dans les faits, aux Etats-Unis, c'est le segment des moyennes capitalisations qui offre la meilleure performance historique.
Plus intéressant encore, en termes de volatilité, les moyennes capitalisations sont seulement légèrement plus volatiles que les sociétés de grande taille alors qu'elles le sont nettement moins que les petites entreprises. Ainsi, le rapport risque-rendement de ce segment de marché est historiquement le plus élevé et le plus attractif.
Par ailleurs, il est surprenant de voir que, malgré ces atouts indéniables, les investisseurs continuent de largement sous-pondérer cette partie du marché alors que ces entreprises se situent dans la phase la plus intéressante de leur cycle de vie puisqu'elles sont déjà suffisamment établies que pour éviter certains risques inhérents aux petites capitalisations tout en offrant encore un important potentiel de croissance.

Si nous prenons un peu de recul et analysons la performance historique du segment des moyennes capitalisations, nous observons que ce sont les sociétés à forte croissance ainsi que les sociétés de grande qualité (bilan sain, avantages compétitifs pérennes, rentabilité élevée et croissance rentable) qui offrent la meilleure performance.

Ainsi, même s'il est toujours difficile de timer le marché, je pense qu'à long terme, chaque investisseur devrait tirer avantage de ce segment attractif du marché. Et d'ailleurs, à plus court terme, si vous regardez quand les sociétés de petite et moyenne capitalisation performent le mieux, c'est en fait au cours des premières années d'un cycle suivant une récession. Si vous prenez les dix dernières récessions, à chaque fois, au sortir de cette récession, les sociétés de plus petite capitalisation ont surperformé les grandes valeurs. Si l'histoire devait se répéter, alors l'environnement actuel constitue un point d'entrée intéressant.

Vous souhaitez en savoir plus, visionnez l'entièreté de l'interview sur YouTube

Accéder au fact sheet du fonds

1 - Source : Lipper, BLI. Performances en USD, nettes de frais. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.