Focus sur le fonds BL Global Flexible EUR, une gestion flexible à vocation patrimoniale

BL Global Flexible EUR combine des classes d'actifs souvent inversement corrélées (actions, obligations, métaux précieux et liquidités) avec comme objectif de générer un rendement attractif sur le moyen terme à travers une stratégie d'allocation flexible et globale.
La stratégie mise en œuvre par Guy Wagner qui gère le fonds depuis son lancement en 2005 se base sur les principes de gestion fondateurs de BLI - Banque de Luxembourg Investments : une gestion active, de conviction orientée vers le long terme et la réduction du risque de baisse.

Après une excellente résistance durant la baisse des marchés de mars 2020 et une forte participation au rebond puis une progression régulière durant le reste de l'année, le Fonds a entamé l'année 2021 avec quelques difficultés liées à l'important rebond en janvier et février des secteurs sensibles à la conjoncture et des valeurs décotées ainsi qu'à la contre-performance des sociétés aurifères. Cependant, dès mars le Fonds a repris le chemin de la surperformance grâce principalement à la sélection de valeurs en Europe et en Asie.
Ainsi, à fin août 2021, il enregistre une performance depuis le début de l'année (part B, performances nettes de frais) de 9,3% contre une hausse de 7,9% pour la moyenne de sa catégorie Lipper (Lipper Global Mixed Asset EUR Flex - Global).

Dans un contexte de reprise graduelle des économies et de stabilisation relative de la situation sanitaire mondiale, le gérant maintient une allocation élevée aux actions (67,7% à fin août) ; ces derniers restant à privilégier malgré des valorisations tendues et des perspectives de rendements plus faibles pour les dix prochaines années que dans le passé.
A des fins de diversification et de réduction des risques, le gérant maintient des investissements en obligations (5,5% à fin août). En effet, malgré le bas niveau des rendements obligataires, les Bons du Trésor américain à long terme pourraient offrir un potentiel de hausse intéressant si l'activité économique du pays venait à ralentir. Et enfin, l'or continue de jouer un rôle important dans la construction du portefeuille (13,2% à fin août) comme investissement fiable en période de troubles monétaires et financiers ainsi que comme protection contre le risque inflationniste. Pour rappel, le gérant ne prend pas une exposition directe aux métaux précieux mais privilégie des investissements dans des producteurs d'or traditionnels et des sociétés à royalties.


Accéder à la fiche valeur du fonds