ENTRETIEN avec Charlotte Peuron, gérante du fonds chez Crédit Mutuel Asset Management

Photo Charlotte Peuron
Charlotte Peuron

Quelle est la tendance actuelle du prix de l'or ?

L'or est entré dans une phase de consolidation depuis le mois d'août 2020. Depuis le début de l'année 2021, l'or est en légère baisse de -5,8% (au 29/10/2021). Celui-ci a entamé une phase de correction à l'automne 2020, avec l'amélioration des perspectives économiques et le retour des investisseurs sur les actifs risqués.

Cependant, depuis un trimestre, l'once d'or évolue dans un canal de 1750$ - 1850$, ballottée par des drivers contradictoires. Les trois principaux éléments de soutien sont les suivants :

  1. Hausse des anticipations d'inflation : la forte reprise économique a créé des goulots d'étranglement sur diverses chaînes d'approvisionnement, provoquant ainsi une accélération de l'inflation. Nous rappelons ici, que l'or est une protection à l'inflation lorsque celle-ci est supérieure à 3% de façon durable. À ce jour, les banques centrales anticipent une inflation transitoire. Le débat n'étant pas encore tranché, l'or n'est pas encore, perçu comme une valeur refuge.
  2. Les fondamentaux du secteur s'améliorent avec une nette reprise de la demande au troisième trimestre. Tout d'abord de la bijouterie (notamment en Inde et en Chine), mais aussi de la demande financière physique (lingots et pièces) et industrielle. (cf. graphe demande d'or par secteur). Les banques centrales (Russe.) recommencent doucement leurs achats.
  3. Les flux vendeurs d'ETF ralentissent et pèsent moins sur le prix de l'or (cf. graphe ETF vs or). En effet, la résurgence de l'épidémie de Covid-19 fait à nouveau craindre des mesures sanitaires qui pourraient pénaliser les économies en phase de reprise. De plus, le ralentissement plus marqué de la croissance chinoise et les impacts sur son économie (faillites de promoteurs.) inquiètent de plus en plus les investisseurs.

Cependant, des vents contraires de court terme empêchent l'or d'inverser, pour l'instant, la tendance de consolidation commencée en août 2020 :

  1. L'inversion de tendance des taux d'intérêt réels se profile et c'était, au cours des dernières années, le principal driver de la hausse de l'or.
  2. Les changements progressifs des politiques monétaires en cours, attestent de ce mouvement.
  3. Enfin, la force actuelle du dollar américain ne favorise pas non plus la remontée du marché de l'or.

Aussi, tiraillé par ces différents éléments, et en attendant la confirmation des tendances (de l'inflation, de l'économie, de la demande d'or), le prix de l'or devrait rester volatil autour de son niveau pivot de 1800$ l'once.

Graphique Or vs ETF or

Demande d'or au 3ème trimestre 2021 par secteur

Graphique Demande d'or au 3ème trimestre 2021 par secteur

Qu'en est-il de nos sociétés aurifères ?

La performance du secteur aurifère est en retrait également depuis le début de l'année, -15% pour le FT Gold Mines (soit -11% en euro au 29 octobre 2021). Celle-ci illustre une nouvelle fois, l'effet de levier/massue du cours des sociétés (2 à 3 fois) par rapport au prix de l'once d'or. Ces effets s'expliquent par l'impact d'une variation du prix de l'or sur les résultats opérationnels des sociétés, et sur la valeur des réserves. La volatilité actuelle est également due à l'intégration dans les modèles de valorisation des analystes, d'un cours plus bas du prix de l'or pour les années à venir. Le consensus au 29 octobre 2021 attend 1780$ pour 2021, et 1705$ pour 2022.
Au cours de 2021, les sociétés aurifères ont poursuivi leur stratégie : maîtrise des coûts (+5% à 10% comme nous l'attendions), respect des objectifs de production, relance des budgets d'exploration bien ciblés pour renouveler et accroître leurs réserves et enfin, faire du retour à l'actionnaire. Nous avons pu constater lors des résultats des neuf premiers mois de l'année qu'elles tenaient pour la plupart leurs engagements. Il semble, que les sociétés ont compris qu'elles n'étaient plus le meilleur « proxy » au prix de l'or pour les investisseurs, et sont donc plus disciplinées. Les sociétés restent focalisées sur la croissance rentable, qu'elle soit interne et/ou externe. Les acquisitions récentes faites sans prime et créatrices de valeurs dès la première année démontrent cette discipline (Agnico Eagle Mines et Kirkland notamment). Aussi avec un prix moyen de l'or à 1800$ l'once depuis le début de l'année (vs 1770$ l'once en 2020), les marges bénéficiaires des entreprises aurifères restent très élevées (cf. graphe courbe des coûts).

graphe courbe des coûts

En termes de valorisation, avec la correction récente, le secteur aurifère ne semble pas très « cher ». Cependant, compte tenu de la tendance incertaine du prix de l'or, le secteur ne mérite pas une extension des multiples, et nous restons prudents à court terme. Nous bougeons peu la structure de notre portefeuille. Nous avons réduit nettement notre pondération sur la valeur Newmont, suite à un momentum négatif qui s'est installé, au profit de Barrick Gold.


Accéder à la fiche valeur du fonds

Achevé de rédiger le 9 novembre 2021.
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

CM-AM Global Gold est exposé aux risques suivants : Risque de perte en capital, risque de marché actions, risque lié à l'investissement en actions de petites capitalisation, risque d'investissement sur les marchés émergents, risque de crédit, risque de taux, risque de contrepartie, risque de change, risque lié à l'impact des techniques telles que les produits dérivés, risque juridique, risque opérationnel risque de liquidité.

Document à destination des professionnels. Les informations contenues dans ce document ne constituent en aucune façon un conseil en investissement et leur consultation est effectuée sous votre entière responsabilité. Investir dans un fonds peut présenter des risques, l'investisseur peut ne pas récupérer les sommes investies. Ce fonds est géré par Charlotte Peuron, gérante au Crédit Mutuel Asset Management, société de gestion agréée en France par l'AMF sous le numéro GP 97-138, Société anonyme au capital de 3 871 680 euros. Siège social et bureaux Paris : 4 rue Gaillon 75002 Paris, Bureaux Strasbourg : 4 rue Frédéric-Guillaume Raiffeisen 67000 Strasbourg, RCS Paris 388 555 021 - Code APE 6630Z, TVA Intracommunautaire : FR 70 388 555 021.Crédit Mutuel Asset Management est une entité de Crédit Mutuel Alliance Fédérale. Le fonds ne peut être ni vendu, ni conseillé à l'achat, ni transféré, par quelque moyen que ce soit, aux Etats-Unis d'Amérique (y compris ses territoires et possessions), ni bénéficier directement ou indirectement à toutes « US Person », y compris toutes personnes, physiques ou morales, résidantes ou établies aux Etats-Unis.