Crédit Mutuel Asset Management lance un nouveau fonds obligataire à échéance : CM-AM HIGH YIELD 2026

Photo
Olivier Sayac

Dans le contexte actuel de remontée des taux d'intérêt et de marchés financiers volatils, les fonds High Yield à échéance représentent une des opportunités d'investissement les plus attractives de l'univers obligataire. En effet, contrairement aux fonds obligataires classiques à maturité constante, dans lesquels sont intégrées des obligations d'échéances variées, les fonds obligataires datés ont une échéance finale. Cette caractéristique permet de gagner en visibilité au fur et à mesure que le terme du fonds se rapproche.

CM-AM Asset Management possède une longue expérience et un savoir-faire reconnu en matière de gestion de fonds obligataires à maturité fondante. Lancé le 17 janvier 2022, le fonds CM-AM HIGH YIELD 2026 est le dernier né de la gamme de fonds High Yield à échéance.

Quel est l'ADN de CM-AM High Yield 2026 ?

L'investissement dans le fonds CM-AM HIGH YIELD 2026 permet d'accéder à un vaste univers d'émetteurs diversifiés provenant de tous secteurs d'activité, principalement industriels et services, et de toutes zones géographiques. Conformément à notre processus de gestion et notre politique d'investissement, le portefeuille est composé d'environ 80 émetteurs privés principalement domiciliés dans des pays membres de l'OCDE. La totalité des titres du portefeuille est actuellement libellée en euros mais des investissements sur des titres en devises hors euros couverts sont néanmoins autorisés. En matière de maîtrise du risque crédit, notre processus de gestion repose sur une sélection rigoureuse et une importante diversification des signatures détenues en portefeuille.

Quelle est l'allocation du fonds ?

L'allocation du portefeuille privilégie les dettes de catégorie de notation « Crossover », ce segment nous apparaissant le mieux immunisé contre la hausse des taux d'intérêt et la remontée des spreads de crédit que le marché obligataire Investment Grade. De surcroit, les agences de notation anticipent que les taux de défaut resteront à un niveau bas pour les prochains mois malgré les tensions géopolitiques et leurs conséquences inflationnistes.
Sur le plan technique, nous considérons que les émetteurs de notations supérieures à B conserveront des fondamentaux de crédit assez solides. Ils sont attractifs, en termes de valeur relative, par rapport aux émetteurs de catégorie BBB et aux émetteurs les moins bien notés de l'univers High Yield, plus endettés, qui pourraient pâtir davantage du durcissement des conditions de refinancement et du contexte géopolitique. L'écart de spread entre CCC et B, actuellement à 252 bp versus 479 bp fin 2020, nous semble être un pick-up très insuffisant pour se positionner sur le segment de notation le plus risqué. De surcroit, suite au mouvement de décompression des spreads intervenu depuis le début de l'année, nous pensons que la catégorie de notation BB recèle également davantage de valeur relative que le segment de notation BBB. Nous avons également implémenté dans le fonds plusieurs paris idiosyncratiques sur des émetteurs des secteurs des transports et des services aux consommateurs. Au sein de la classe de notation BB, nous avons également identifié des candidats potentiels à un upgrade en catégorie Investment Grade notamment, dans le secteur automobile (constructeurs et équipementiers, électronique et défense) qui ont été intégrés dans la composition du fonds CM-AM HIGH YIELD 2026.

Quelle est la répartition géographique de CM-AM High Yield 2026 ?

D'un point de vue géographique, le fonds est principalement investi sur la zone euro : France (22,4% de l'actif net), Italie (15,7%), Allemagne (14,2%) et Espagne (4,1%). Hors zone euro, les émetteurs américains représentent 13,7% de l'actif net suivi par la Grande-Bretagne (5,5%). Nous précisons que le fonds n'a aucune exposition directe à la Russie et à l'Ukraine. Par ailleurs, les émetteurs issus de pays émergents sont accessoires : ils sont domiciliés au Mexique (Pemex : 1,5% et Cemex : 1,5%) et Israël (Teva : 1,5%).

Quel est le TRA espéré ?

Au 18 mars 2022, le taux de rendement actuariel à échéance finale du fonds se situe dans une fourchette de 2,65 % à 3,58 %*, faisant apparaitre un spread moyen versus swaps de 300 bp. A titre de comparaison, le taux de rendement sans risque (OAT 0,25% 25/11/2026) ressort à 0,27%, même si cet écart doit être apprécié au regard de la probabilité de défaut supérieure supportée par l'investisseur sur le fonds par rapport à la dette souveraine.

Achevé de rédiger le 21/03/2022

Le TRA (taux de rendement annuel) espéré ne constitue en aucun cas une promesse de performance, ni un engagement de Crédit Mutuel Asset Management. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. À l'échéance de l'objectif de gestion et sous réserve de l'agrément AMF et d'une information des porteurs de parts, le fonds changera son orientation de gestion.

TRA - définition et limites : Le Taux de Rendement Actuariel (TRA) permet d'exprimer, sur la base d'une année complète d'investissement, le rendement d'un placement. Il s'agit d'un taux permettant de mesurer le rendement par année d'investissement et facilitant la comparaison avec d'autres placements. Le Taux de Rendement Actuariel espéré d'un fonds permet à un instant T d'indiquer le rendement anticipé du fonds. Il est calculé en prenant en compte la somme des lignes pondérées par leur poids dans le portefeuille. Ce taux (ou fourchette de taux) reste par construction indicatif car il ne tient pas compte des potentielles défaillances d'émetteurs, qui peuvent être particulièrement importantes sur la classe d'actifs « high yield ». De plus, il est calculé sur la base de la maturité réelle du portefeuille qui peut s'avérer plus courte que la maturité finale du fonds. Des titres peuvent avoir une maturité plus courte que celle du fonds en raison des contraintes de l'univers d'investissement ou des émetteurs peuvent rembourser par anticipation tout ou partie de leurs emprunts, conduisant à avoir des échéances plus courtes que l'objectif de gestion à la construction du portefeuille et nécessitant de réinvestir les flux sur la durée restant à courir.

* Pour la borne haute (Yield to Maturity), l'estimation du TRA prend pour hypothèse que tous les titres du portefeuille iront jusqu'à l'échéance de l'objectif de gestion du fonds. Pour la borne basse (Weighted Average Yield to Worst), l'estimation du TRA prend pour hypothèse un réinvestissement des flux intermédiaires à un taux zéro (hors frais). L'une comme l'autre ne constituent en aucun cas une promesse de performance, ni un engagement de Crédit Mutuel Asset Management.

CM-AM HIGH YIELD 2026 est exposé aux risques suivants : risque de perte en capital, risque de taux, risque lié aux investissements dans des titres spéculatifs (haut rendement), risque spécifique lié à l'utilisation des instruments de titrisation, risque d'investissement sur les marchés émergents, risque de crédit , risque lié à l'impact des techniques telles que les produits dérivés , risque de contrepartie.

Document à destination des professionnels. Les informations contenues dans ce document ne constituent en aucune façon un conseil en investissement et leur consultation est effectuée sous votre entière responsabilité. Investir dans un fonds peut présenter des risques, l'investisseur peut ne pas récupérer les sommes investies. Crédit Mutuel Asset Management, société de gestion agréée en France par l'AMF sous le numéro GP 97-138, Société anonyme au capital de 3 871 680 euros. Siège social et bureaux Paris : 4 rue Gaillon 75002 Paris, Bureaux Strasbourg : 4 rue Frédéric-Guillaume Raiffeisen 67000 Strasbourg, RCS Paris 388 555 021 - Code APE 6630Z, TVA Intracommunautaire : FR 70 388 555 021.Crédit Mutuel Asset Management est une entité de Crédit Mutuel Alliance Fédérale. Le fonds ne peut être ni vendu, ni conseillé à l'achat, ni transféré, par quelque moyen que ce soit, aux Etats-Unis d'Amérique (y compris ses territoires et possessions), ni bénéficier directement ou indirectement à toutes « US Person », y compris toutes personnes, physiques ou morales, résidantes ou établies aux Etats-Unis.