ENTRETIEN avec Salim Khalifa, gérant de CM-AM Institutional Short Term et CM-AM Short Term Bonds chez Crédit Mutuel Asset Management.

Photo salim khalifa
Salim Khalifa, gérant
Crédit Mutuel Asset Management

Des fonds compétitifs face aux produits monétaires mais aussi obligataires plus classiques.

Les taux courts n’ont cessé de monter depuis le début de l’année. Par exemple, le taux de swap 1 an a progressé de plus de 300bp sur la période.

Dans ce contexte, les fonds monétaires et obligataires courts subissent une relative contreperformance depuis janvier 2022. Leur valorisation évoluant en sens inverse des mouvements de taux. Malgré tout, grâce à des maturités moyennes très courtes, les conséquences pour les investisseurs déjà exposés peuvent être maitrisées. En effet, si l’horizon de placement de l’investisseur se situe entre 6 et 12 mois, il est assez facile pour lui de récupérer un rendement supérieur aux placements monétaires sur cet horizon, même si entre temps le fonds subit les aléas des mouvements de taux. D’ailleurs, depuis les hausses effectives des taux par la BCE, les performances des fonds se stabilisent.

Les taux de rendement actuariels deviennent très attractifs. Ils sont rapidement passés de niveaux négatifs à des niveaux largement positifs : environ +3% pour les 2 principaux fonds de la gamme que sont CM-AM Short Term Bonds et CM-AM Institutional Short Term. Ces rendements attendus continuent d’augmenter à mesure que les portefeuilles renouvellent leurs tombées sur des supports de plus en plus rentables et accompagnent ainsi la hausse des taux.

La forme que prend la courbe de taux est intéressante à double titre :

  • D’abord, nous estimons qu’une fois les mouvements de taux stabilisés, les fonds obligataires courts pourraient creuser l’écart avec les fonds monétaires et délivrer un rendement supérieur de 1,5% relativement à ces derniers. La forte repentification des courbes de taux sur la partie courte devrait profiter aux fonds ayant une maturité moyenne légèrement supérieure aux fonds monétaires.
  • Ensuite, l’aplatissement de la courbe au-delà de 3 ans rend les fonds intéressants pour des investissements de long terme et deviennent compétitifs en termes de TRA relativement à des fonds obligataires courts classiques. Ces produits de trésorerie longs sont nettement immunisés contre le risque de taux contrairement aux fonds benchmarkés ou à échéance. Une très faible sensibilité (proche de zéro) permet d’accompagner la politique monétaire restrictive de la BCE et de ne pas subir de mauvaises surprises liées à l’inflation. A titre d’illustration : un investisseur souscrivant il y a 2 mois dans un fonds à échéance IG 5 ans pouvait attendre un TRA de 3%. Deux mois plus tard, nos fonds courts embarquent ce même niveau de TRA pour une maturité moyenne de moins d’un an.

En résumé, notre objectif reste de délivrer des performances supérieures au fonds monétaires. Cependant, depuis peu, les fonds de la gamme deviennent une alternative crédible aux investissements obligataires courts classiques et avec des frais de gestion très faibles.

Plus anecdotique : après 3 ans d’historique, CM-AM Short Term Bonds s’est vu attribuer 5 étoiles par Morningstar et Quantalys.

Achevé de rédiger le 14/11/2022

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures

CM-AM Institutional Short Term et CM-AM Short Term Bonds sont exposés aux risques suivants : risque de perte en capital, risque de taux, risque de crédit, risque de marché actions, risque lié aux investissement dans des titres spéculatifs (haut rendement), risque lié à l’investissement en actions de petite capitalisation, risque d’investissement sur les marchés émergents, risque de change, risque lié aux obligations convertibles, risque lié à l’impact des techniques telles que les produits dérivés, risque juridique, risque opérationnel, risque de contrepartie.

Document à destination des professionnels. Les informations contenues dans ce document ne constituent en aucune façon un conseil en investissement et leur consultation est effectuée sous votre entière responsabilité. Investir dans un fonds peut présenter des risques, l'investisseur peut ne pas récupérer les sommes investies. Ces fonds sont gérés par Salim Khalifa, gérant de CM-AM Institutional Short Term et CM-AM Short Term Bonds au Crédit Mutuel Asset Management, société de gestion agréée en France par l'AMF sous le numéro GP 97-138, Société anonyme au capital de 3 871 680 euros. Siège social et bureaux Paris : 4 rue Gaillon 75002 Paris, Bureaux Strasbourg : 4 rue Frédéric-Guillaume Raiffeisen 67000 Strasbourg, RCS Paris 388 555 021 - Code APE 6630Z, TVA Intracommunautaire : FR 70 388 555 021.Crédit Mutuel Asset Management est une entité de Crédit Mutuel Alliance Fédérale. Le fonds ne peut être ni vendu, ni conseillé à l'achat, ni transféré, par quelque moyen que ce soit, aux Etats-Unis d'Amérique (y compris ses territoires et possessions), ni bénéficier directement ou indirectement à toutes « US Person », y compris toutes personnes, physiques ou morales, résidantes ou établies aux Etats-Unis.